Selon Djaafar Yacini directeur général du NAPEC Le marché algérien est plus qu’attractif malgré la crise pétrolière

  • By
  • In News
  • Posted 26 March 2017
×

Warning

JUser: :_load: Unable to load user with ID: 122

La septième édition du « North Africa Petroleum Exhibition & Conference » (NAPEC), s’est clôturée le 24 mars à Oran. Cette conférence « stratégique a connu une réussite exceptionnelle », estime Djaafar Yacini Directeur Général et Fondateur du NAPEC, également organisateur de l'événement. Dans une déclaration à OGB, M. Yacini explique cette réussite par « l’orientation ciblée des conférences vers les problématiques actuelles liées au besoin du secteur dans une période de perturbation des marchés pétroliers ». Ces besoins de développement résident principalement, dans la technologie, le Piping et le Forage.

La technologie, seule issue pour la réduction des couts des investissements

Se réjouissant du nombre et de la qualité des experts ayant animé les quatre conférences (Pipeline,  Drilling, Exploration et Protection), Djaafar Yacini relève que le challenge principal de ce  Napec était l’exposition des solutions relatives à la réduction des coûts des investissements. 

Les investissements pétroliers mondiaux ont, pour rappel, enregistré des pertes à hauteur de 300 milliards de dollars dans les trois dernières années, selon les données publiées par l’Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole (OPEP), le 9 février dernier.

L’organisateur du Napec considère que l’innovation dans la technologie se présente comme la seule issue pour la réduction des couts, d’où la programmation de conférences sur les nouvelles solutions technologiques en matière d’exploration et de développement des outils de production, de forage et de commercialisation.

Plus de 25.000 personnes ont visité ce salon qui a accueilli plus 500 exposants de 38 pays, dont de grandes firmes pétro gazières mondiales, à l’instar de Eni, Statoil, Gazprom, Repsol, Anadarko, Baker Hughes, Eage, Total... Indiquant que l’ensemble des objectifs tracés pour ce salon étaient atteints, Djaafar Yacini, note un important intérêt accordé par les investisseurs internationaux pour le marché énergétique algérien.

« Il y a un énorme potentiel d’investissement et un intérêt croissant des d’investisseurs mondiaux pour le travail en Algérie. Malgré la crise pétrolière, nous observons que le marché algérien est plus qu’attractif », conclut-il.

 

 

 

Hits 1222

Related News