Née d’une Joint-Venture entre SONATRACH et BHGE, la société APEC fait ses premiers pas

  • By Super User
  • In News
  • Posted 04 August 2018

La société Algerian Petroleum Equipment Company (APEC), joint-venture commune entre le groupe et Sonatrach et la société américaine Baker Hughes General Electric (BHGE) a tenu le 3 juillet son premier Conseil d’Administration, ce qui marque la naissance officielle de ce nouvel outil industriel du secteur de l’énergie. Il s’agit d’un investissement initial
combiné de 45 millions de Dollars, dans la première phase du projet qui
sera opérationnel en décembre 2019. Le montant consenti devrait atteindre 200 millions de dollars à terme. La nouvelle société assurera la fabrication, l’assemblage et la maintenance de divers équipements pétroliers, notamment des têtes de puits et de production, des Blocs Obturateur de Puits (BOP) et des vannes, constituant ainsi une base capable de répondre aux besoins croissants de l’amont pétrolier. En plus de réduire la dépendance vis-à-vis des importations, APEC aspire selon un communiqué de Sonatrach « à stimuler la compétitivité économique et renforcer la chaîne d’approvisionnement locale avec un potentiel d’exportation » . Elle contribuera en outre, « au renforcement du tissu industriel national et à la création d’un réseau de sous-traitants nationaux, certifiés conformes aux normes et standards internationaux » . Il est à rappeler que les documents contractuels constitutifs entre Sonatrach et la Société BHGE et relatifs à la création de la Joint-Venture APEC ont été signés le 9 novembre 2017. Le capital de la société mixte, est de quatre milliards de DA détenu à hauteur de 51% par Sonatrach et à 49% par BHGE. Dans la première phase du projet, 90% des effectifs seront constitués de travailleurs algériens tandis que le taux d’intégration de fabrication des équipements sera de 30%. Installée dans la zone industrielle d’Arzew (Oran) sur une superficie de 20 000 m2, la société est également chargée de la formation et de développement des compétences de plus de 200 ingénieurs au cours des sept premières années de son activité. En plus de la création directe d’emplois à Arzew, ce projet développera et renforcera la chaîne d’approvisionnement locale, permettant la création d’un nombre substantiel d’emplois indirects ainsi que le renforcement de l’écosystème pétrolier et gazier à travers le développement du tissu de PME.

 

 

 

Hits 139