Champs Gaziers d’Alrar / Une nouvelle unité de boosting inaugurée

  • By Super User
  • In News
  • Posted 04 August 2018

Le groupe Sonatrach a inauguré début juillet, une unité de séparation et
de boosting-gaz d’Alrar, située dans la région de Stah, à 120 km au Nord d’In-Amenas. Le projet dont la capacité est estimée à 24,7 milliards m3/jour, comprend des installations de séparation et de boosting devant permettre
de faire face à la chute de pression dans le gisement du gaz des champs d’Alrar, en le comprimant, selon les indications du groupe Sonatrach, en vue d’accroître la capacité de pression.
« Le projet d’installations de séparation et de boosting l’entrée du complexe de traitement du gaz d’Alrar « SBF » a pour objectif de faire face à la chute
de pression dans le gisement du gaz des champs d’Alrar, en le comprimant afin de la ramener à la pression de design de 67 bars à l’entrée de l’unité de traitement de gaz existante « CPF » et reprendre la capacité de traitement
de 24,7 MM Sm3/j », explique le groupe Sonatrach. La réalisation du projet, lancé en 2012 pour un investissement de 64 milliards DA équivalents (dont
54 milliards DA en devises), permet d’exploiter 39 forages gaziers avec
une mise à niveau du réseau de collecte des puits. Le projet est constitué principalement d’une unité de séparation du liquide et du gaz dont notamment un système de refroidissement du gaz et des hydrocarbures, une unité de démercurisation, et une autre de compression constituée de 4 trains qui ont pour objectif de rétablir le niveau de pression à 75 bars. Chaque train est composé de 2 turbocompresseurs, dont l’un comprime la pression de 12 bars à 30 bars, et l’autre de 30 à 75 bars selon les données de Sonatrach. Le projet comprend par ailleurs, un centre de traitement des eaux produites, et un système d’évacuation pour transporter le gaz et les hydrocarbures avec la pression requise vers l’usine existante du CPF. Il est à savoir que la production du champ gazier d’Alrar, près de la frontière avec la Libye, exploité avec les sociétés Petrofac et Bonatti, est passée de 16 millions de mètres cubes par jour, à 24,7 millions après l’extension du champ.

 

Hits 707