Mozambique: Anadarko Petroleum espère une décision finale d’investissement sur le projet LNG de la Zone 1 au premier trimestre 2019

La compagnie américaine Anadarko Petroleum et ses partenaires, qui exploitent le permis de la zone 1 (Area 1) du bassin de la Rovuma, espèrent aboutir à une décision finale d’investissement du projet Mozambique LNG d’ici au premier trimestre 2019.

 

 

 

L’indication a été donnée par Mitch Ingram, vice-président exécutif d’Anadarko Petroleum, à Washington le 27 juin dernier, lors d’un exposé présenté à la Conférence mondiale sur le gaz (World Gas Conference).

 

 

 

Le projet de la zone 1 (Area 1) de la Rovuma est situé au large des côtes mozambicaines. Il comprend les champs Prosperidade, Golfinho-Atum, Orca, Tubarao et Tubarao-Tigre; avec des réserves de gaz naturel récupérables estimées approximativement à 75 trillions de pieds cubes (environ 2123,7 milliards de m3) de gaz. Le projet verra la mise en place d’une usine de traitement de GNL à terre composée de deux premiers trains de gaz naturel liquéfié (GNL) d’une capacité totale de 12,88 millions de tonnes par an (MTPA).

 

La co-entreprise qui pilote le projet a signé à la mi-juin des protocoles d’ententes avec des acheteurs potentiels: Tokyo Gas Co. Ltd. et Centrica LNG Company Ltd., pour la fourniture de gaz naturel liquéfié à long terme (jusqu’en 2040) à ces derniers. Ces engagements, s’ils ont permis l’évolution des discussions avec les partenaires financiers, doivent encore être transformés en contrats effectifs de vente et d’achat de gaz, a insisté Mitch Ingram. Le volume ciblé de ces contrats est de 8,5 millions de tonnes par an (MTPA), selon les données présentées à la World Gas Conference le 27 juin 2018.

 

Le développement du bloc offshore de la zone 1 est piloté par Anadarko Moçambique Área 1, filiale de l’américain Anadarko Petroleum Corporation (26,5% des parts); co-entreprise au sein de laquelle on retrouve également: le japonais Mitsui (20%), la Compagnie nationale des Hydrocarbures du Mozambique ENH (15%), le singapourien ONGC Videsh (10%), BEAS Rovuma Energy Mozambique Ltd. (10%), BPRL Ventures Mozambique BV (10%) et le thaïlandais PPTEP (8,5%).

 

 

 

 

Hits 19