CHAMP GAZIER D’AIN TSILA À ILLIZI : Signature d’un contrat de développement

  • By Super User
  • In actualité
  • Posted 07 April 2019

Le développement du champ gazier d’An Tsila, situé dans le bassin de l’Illizi a fait l’objet d’un contrat en EPC (Ingénierie, Approvisionnement et Construction) entre le groupement Isarène constitué de Sonatrach, Petroceltic et Enel, et la compagnie Petrofac International (UAE) LLC. D’un montant de 123 milliards de dinars, le contrat permettra de réaliser, selon Sonatrach, des installations de traitement de gaz humide qui reçoivent le gaz brut des puits via un réseau de conduites (Flowlines & Trunklines). 

Les installations en question séparent, traitent, conditionnent et mesurent fiscalement les fluides afin de produire trois flux d’exportation conformes aux spécifications de Sonatrach TRC, à savoir : gaz de vente à sec, condensat de vente et GPL de vente. Le projet de développement du champ gazier d’Ain Tsila permettra par ailleurs, selon Sonatrach la récupération de  64 milliards de mètres cubes (m3) de gaz avec une production journalière de  10,3 millions m3 de gaz de vente, 11 500 de barils de condensat et de 17 000 barils de GPL sur un plateau de 14 ans. Le contrat consiste en outre à réaliser un centre de traitement de gaz (CPF) et une centrale électrique de 125 MW. Il consiste également à réaliser un réseau de collecte de 110km pour le raccordement de 30 puits prévus pour le First Gas, un système d’expédition d’une longueur de 356km et des utilités. Ce contrat dont la mise en service interviendra dans 42 mois à partir de son entrée en vigueur devrait permettre la production de trois produits à savoir le gaz à sec (10,3 millions m3/jour), le condensat (10 550 bbl/jour) et le GPL (17 117 bbl/jour).  

Hits 14