Pour pouvoir poursuivre ses investissements / Sonelgaz compte recourir au financement international

  • By Super User
  • In actualité
  • Posted 25 August 2019

Si le Groupe Sonelgaz poursuit ses investissements pour répondre aux besoins croissants en termes de consommation électrique, il n’en demeure pas moins qu’il subit toujours de grandes difficultés d’ordre financières. Dans une interview accordée à la radio Chaine 3, le 17 juillet dernier, le nouveau PDG du groupe, Chahar Boulakhras, a affirmé que «sur le plan local, il est aujourd’hui difficile de mobiliser des fonds » et que c’est pour cette raison que Sonelgaz prévoit de recourrir au financement international. Du moins, la question est étudiée de très près : «Nous somme en train d’étudier une stratégie financière par rapport à cela sur trois ou quatre options et nous allons bientôt présenter un dossier par rapport à cette question pour disposer des ressources à mobiliser pour poursuivre nos programmes de développement futurs », déclare M. Boulakhras, précisant que cela sera complémentaire, « nous continuerons à mobiliser nos fonds propres et tous les financements qui existent au niveau local. Précisant qu’il existait des formules très intéressantes sur le plan international, le premier responsable de Sonelgaz a particulièrement insisté sur le fait que le recours à des financements extérieurs ne se ferait qu’avec «les conditions les plus favorables et les moins contraignantes pour l’Algérie». Les propos de M. Boulakhras viennent ainsi confirmer les déclarations de l’ancien ministre des Finances, Abderrahmane Benkhalfa, qui déclarait en 2016 déjà, (déclarations à Washington, en marge de la réunion du FMI) que « les groupes Sonatrach et Sonelgaz étudient la possibilité de mobiliser des financements préférentiels à l’international». Il était en fait question de financement spécial ciblant des projets menés avec des partenaires étrangers et qui sont en mesure de générer leurs propres liquidités une fois mis en exploitation. « Nous sommes loin de l’endettement classique mais plutôt sur des financements préférentiels, ciblés et adossés à des grands projets rentables », avait-il précisé.

Hits 40