Le pétrole et le gaz en Algérie : Nationalisation  des hydrocarbures et mixe énergétique

Nationalisation des hydrocarbures

Rappel et souvenirs

 

• Le pétrole a toujours existé en Algérie.

• L’exploration pétrolière a commencé vers 1930.

• Les premières découvertes étaient non commerciales.

• Les découvertes commerciales : Idjeleh, Hassi Rmel & Hassi Messaoud.

 

Le Pétrole : 

Une énergie d’origine fossile non renouvelable, d’importance stratégique,  il constitue, à l’indépendance de l’Algérie en 1962, un enjeu majeur pour les accords avec la France.

A l’indépendance du pays, en 1962

• Les accord avaient maintenu le régime des concessions et avaient octroyé un régime préférentiel à la France.

• L’Etat algérien conservait son droit sur le gaz et sur le transport par pipeline.

1965

Les accord ayant maintenu le régime des concessions, à l’indépendance du pays sont renouvelés par l’accord d’Alger du 29 juillet 1965. Ces accords stipulent que les sociétés Total et Elf doivent reverser à l’État algérien une partie de leurs bénéfices sous forme d’investissements ou d’impôts directs.

 

Exercice de la souveraineté nationale

Pour l’Algérie, il fallait mettre en place un outil pour gérer ses intérêts dans le domaine des hydrocarbures.

Une Date historique:

31 décembre 1963: Création de Sonatrach

Société Nationale de Transport et de Commercialisation des Hydrocarbures.

Pour l’Algérie, il fallait mettre en place des outils de formation dans le domaine des hydrocarbures afin de préparer la relève et disposer d’un potentiel humain qualifié (techniciens supérieurs et ingénieurs).

1964 : Création du CAHT (devenu INH

• pour sa partie hydrocarbures)

1965 : Création de l’IAP 

• Depuis Plusieurs dizaines de milliers de techniciens supérieurs et d’ingénieurs ont fait et font encore la gloire de l’Algérie.

 

Sonatrach un acteur national de premier plan 1966 :

• Construction du premier pipeline Haoud El Hamra – Arzew l’OZ1

• Sonatrach s’est intéressée ensuite à l’Amont et à l’Aval de la chaine pétrolière.

 

Sonatrach se lance dans l’exploration

Sonatrach procède au forage de son premier puits d’exploration (El Borma) en 1967.

Un premier puits = Une première découverte

Alger détient 4,5 % des périmètres d’exploration, quand les valeurs françaises atteignent 67,5 %.

 

Sonatrach se lance dans la liquéfaction

Lance le premier projet de Gaz Naturel Liquéfié à Arzew le GL1Z.

Les premières nationalisations

Après la guerre des Six-Jours en juin 1967, l’Algérie prend la décision de nationaliser les activités américaines de raffinage-distribution de Mobil et Esso.

En août 1968, la Sonatrach bénéficie d’une série d’opérations qui lui donnent le monopole de la commercialisation des produits pétroliers

et le contrôle de l’ensemble du secteur pétrochimique.

Subséquemment, la Sonatrach signe un accord le 19 octobre 1968 avec Getty Oil ( société Américaine) qui restitue à la Sonatrach 51 % de ses intérêts en Algérie.

 

Les revendications de l’Algérie

Suite à cette entente avec Getty Oil, « les revendications à l’encontre des compagnies françaises se font plus pressantes » (Benjamin Stora).

D’autant plus qu’en 1969 le pétrole algérien représente 20% de la production de Total, et 79 % de la production d’Elf.

Près du tiers du pétrole utilisé par l’économie française provient des gisements sahariens, avec 25,4 millions de tonnes, ce qui fait de l’Algérie

Le premier fournisseur de la France, loin devant l’Irak et la Libye.

 

Chute des investissements français

Après l’accord avec Getty Oil, Alger dénonce le non-respect des accords algéro-français chiffre à l’appui : les investissements français chutent de 363 millions de dinars en 1965 à 198 millions en 1968.

Au 30 janvier 1969, la redevance de l’impôt pour les sociétés françaises devait faire l’objet d’une révision, mais cette révision est repoussée.

Au 30 janvier 1969, la redevance de l’impôt pour les sociétés françaises devait faire l’objet d’une révision, mais cette révision est repoussée.

Un fait que Boumédiène ne manquera pas de rappeler lors de son discours du 24 février 1971 .

 

Du discours du 24 février 1971

HOUARI BOUMEDIENE « Il serait plus équitable, pour les investissements dans la recherche Pétrolière, que les profits réalisés dans notre pays soient au moins dépensés sur place ! » Ces paroles, prononcées le 24 février 1971 par Houari Boumédiène amorcent la «décolonisation pétrolifère» (Benjamin Stora)

À compter de cette date, l’ensemble des gisements naturels de gaz et de pétrole, tout comme les oléoducs et les gazoducs, sont nationalisés.

 

Sonatrach après le 24 février 1971

Sonatrach: de nouvelles responsabilités

Avec la nationalisation des hydrocarbures, le 24 février 1971, Sonatrach est devenue une compagnie nationale intégrée en amont et en aval de la chaîne pétrolière.

 

Un monopole pour Sonatrach

En devenant le propriétaire exclusif des richesses du sol et du sous-sol, l’État algérien abandonne le système des concessions au profit d’une prise de contrôle à 51 % des deux sociétés pétrolières françaises présentes, Elf (anciennement Erap) et Total (CFP). Suite à cette décision, seul Total, implanté sur le territoire algérien depuis 1952, ne va pas quitter l’Algérie (?) Sonatrach détient le monopole sur l’exercice des activités pétrolières à travers l’exclusivité des permis de recherche et concessions d’exploitation.

 

Développement de Sonatrach

• De nombreux défis relevés

• De nombreuses difficultés vécues

• Une place de gagnée sur la scène internationale

 

Développement tout azimut

• Construction des GNL.

• Raffineries

• Complexes pétrochimiques

• Extension du réseau pipeline

• Construction de gazoducs transcontinentaux

• Flotte de méthaniers

 

Partenariat dans l’amont pétrolier 

• Loi de 1986

• Amendements de 1991 

• Loi 2005 et ses amendements (2006 et 2013)

SONATRACH, UN ACTEUR PRINCIPAL AVEC UN MINIMUM DE 51%

 

Partenariat : Une réalité

 

Partenariat: Des résultats

1999 Recouvrement du niveau des réserves de 1971

Partenariat: Des réalisations

•  OIL PROJECTS: El MERK (First Oil : March 2013)

•  OIL PROJECTS : OURHOUD, SONAHESS, BERKINE

•  GAS PROJECTS: IN AMENAS, GTFT, IN SALAH

•  GAS PROJECTS: MLE (First Gas : January 2013)

 

Sonatrach: Un long parcours

Mis en place le 31 décembre 1963 d’un outil pour gérer les intérêts du pays dans le domaine des hydrocarbures, à un outil national au service du développement durable.

 

Mix énergétique

Qu’est-ce que le mixe énergétique ?

Pour satisfaire ses besoins énergétiques, chaque pays utilise dans des proportions différentes les énergies dont il dispose : c’est ce qu’on appelle le mixe énergétique

 

La consommation nationale

 

 

Mixe énergétique mondial

 

Hits 129